Actualité


21.12.2012

Cameroun : Plus de 600 millions USD de financement de la BID pour 49 projets, en plus de 30 ans

YAOUNDE (Xinhua) - En plus de 30 ans de coopération, le Cameroun a reçu de la Banque islamique de développement (BID) des financements chiffrés à 610 millions USD ( 305 milliards de francs CFA) pour un total de 49 opérations, a indiqué jeudi à Yaoundé le ministre de l`Economie, de la Planification et de l`Aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi. Jeudi 20 décembre

Exactement 34 ans après sa première intervention en 1976 dans le cadre de la construction du barrage hydroélectrique de Song- Loulou sur le fleuve Sanaga qui alimente une partie du Cameroun depuis cette localité proche de la métropole économique Douala, la BID totalise 27 opérations achevées pour un montant global de 350 millions USD et 22 en cours pour des financements de 260 millions USD.

« Ces interventions touchent la quasi-totalité des secteurs, notamment : le transport, l`agriculture, l`éducation, l`hydraulique, l`énergie, la santé et la micro-finance », a précisé le ministre de l`Economie lors d`un forum baptisé « la journée du Groupe de la Banque islamique de développement pour le secteur privé camerounais », destinée à la promotion de la Société islamique de développement (SID) pour le secteur privé.

Filiale de la Banque islamique de développement opérationnelle depuis 2000 après sa création un an auparavant, la SID entend se déployer au Cameroun et l`ensemble de la région d`Afrique centrale, après l`Afrique de l`Ouest où elle a fait créer quatre banques islamiques en Mauritanie, en Guinée-Conakry, au Niger et au Sénégal.

Dotée d`un capital de 2 milliards USD, cette institution financière composée de 52 pays membres contre 56 pour la BID elle- même (qui mobilise pour sa part un capital de 46,5 milliards USD), avec la majorité d`entre eux issus d`Afrique, affirme vouloir accompagner le secteur privé camerounais dans le financement de ses activités. « Nous sommes ici, nous voulons faire les affaires », a fait savoir Khaled Mohamed Al-Aboodi, son président-directeur général.

Pour ce projet, la SID a conclu jeudi à Yaoundé avec Afriland First Bank, une banque locale camerounaise, en présence du ministre de l`Economie Nganou Djoumessi, un accord pour la structuration et la mise en place d`une banque islamique, chargée d`offrir aux petites et moyennes entreprises (PME) du pays des produits bancaires alternatifs pour leur croissance.

Intéressée par « tout type de projet », selon Farid Mohamed Masmoudi, responsable du business development & partnertship development interrogé par Xinhua, elle annonce la mise à disposition de financements moyens de 10 à 20 millions USD, d`une durée de 4 à 7 ans, pour un pourcentage d`intervention maximum de 40% du coût total pour les projets nouveaux, 50% pour les projets d`extension et 33% pour les prises de participation.

Parlant de prises de participation, c`est l`un des modes de financement de la banque, en dehors des lignes de financement et de l`appui technique. Les lignes de financement sont principalement destinées au financement des PME/PMI, avec une maturité déclarée de 7 ans. Santé, infrastructures, immobilier, technologies de l`information et de la communication, énergie, agrobusiness, transport, textile, commerce et industrie sont autant de secteur d`activités visés.

Les garanties de financement exigées aux porteurs de projets varient entre l`hypothèque, le nantissement, le compte séquestre, la garantie bancaire puis la garantie de la société mère (pour les filiales d`entreprises internationales).

D`après ses dirigeants, la SID projette de fournir, à l`horizon 2020 au sein des 52 pays membres parmi lesquels le Cameroun, l`accès au financement à un million de personnes à faible revenu, créer aussi un million d`emplois, permettre la mise en place de 50 nouvelles institutions islamiques de financement et porter son portefeuille à 10.000 clients.

Avant elle, la Société internationale islamique pour le financement du commerce (SIIFC), autre filiale de la Banque islamique de développement créée en 2008, se fait déjà connaître au Cameroun où elle « a approuvé (..) deux opérations de financement de commerce pour un montant de 35 millions de dollars américains, soit environ 17,5 milliards de FCFA », a renseigné le ministre de l`Economie.

Contrairement à la SID, la SIIFC, qui possède un capital autorisé de 3 milliards USD, s`intéresse quant à elle essentiellement au financement du commerce « des produits de rente qui s`échangent facilement sur le marché international, tels que le cacao, le café, le coton, le pétrole, etc. », a mentionné Farid Mohamed Masmoudi.

Sur un total de 11,72 milliards USD d`approbations depuis sa création, 40 millions USD ont été alloués au Cameroun parmi une enveloppe globale de 400 millions USD à l`Afrique subsaharienne. Parmi ces fonds, un crédit de 13 millions d`euros a été accordé pour le financement du fonds de roulement engrais de la cotonnière pour la campagne 2011-2012.

Pays en développement d`Afrique centrale, d`une population actuelle estimée à plus de 20,6 millions d`habitants, le Cameroun est membre de la BID depuis 1977. Il appartient à un groupe dit des pays les moins avancés qui représentent 15% du capital de cette institution, contre 83% fournis par 9 pays dont l`Arabie saoudite en tête avec 23,61%, suivie de la Libye (9,47%) et de l`Iran (8,28%)




Source : Autres


 à un ami | Imprimer


    WHAT COMPETENCE PROFILE FOR CITIZENS DOES THE EDUCATIONAL SYSTEM OF CAMEROON HAVE TO DEVELOP FOR THE EMERGENCE OF CAMEROON AT THE 2035 HORIZON?
    Cameroun: Les chiffres du chômage inquietent - Grosse peur sur l’avenir
    Sanaga-Maritime: De l’énergie solaire pour palier au manque d’électricité
    Atlantic Energy : comment les sociétés autochtones sont en passe de transformer l´industrie pétroliè
    Le projet Compétences 2035 de la Diaspora permet de trouver les offres d´emplois
    Développement – Implication des élites extérieures: A quoi sert la diaspora camerounaise?
    Zacharie Perevet, Ministre de l`Emploi et de la Formation Professionnelle: «Les 200.000 emplois sero
    2500 emplois en vue dans un projet d`énergie solaire au Cameroun
    Le Cameroun va construire 250 centrales solaires pour renforcer l’offre énergétique du pays
    Bilan 2012 : L`Afrique au bord du démarrage économique
    Cameroun: Le budget programme pour consolider la politique des Grandes Réalisations
    Cameroun : Le Chef de l’Etat parle aux jeunes
    Alamine Ousmane Mey (Ministre des Finances): «Notre économie est bonne»
    Les capitaux des banques agricole et des Pme libérés
    Prévisions: Ce que mijote 2013 au Cameroun
    Economie: Les petites foulées des grandes réalisations
    Message du Chef de l’Etat à la Nation : l’investissement repart
    "Grandes réalisations": Un Code des Pme camerounaises en gestation
    Cameroun : Le gouvernement s`engage à renforcer la compétitivité des PME avec le crédit-bail
Retour